Questions et conseils

 

Comment apprendre à mon chiot à être propre ?

 

En fonction de l'âge de votre chiot il sera limité dans son apprentissage à la propreté, en effets les sphincters (muscles de la vessie) sont mature vers 5 mois.

  • 2 mois, le chiot peut se retenir environ 2 heures
  • 3 mois, le chiot peut se retenir environ 3 heures

Pour donner un point de repère, sa capacité de retenue équivaut au nombre de mois du chiot

 

Pour apprendre rapidement la propreté à son chiot, il est important d'éviter certaines erreurs qui pourrait retarder l'apprentissage de la propreté.

Ce que vous devez faire :

  • Sortez avec votre chiot dans le jardin. L'environnement extérieur est source de nouveauté, mais aussi de stress pour un jeune chien, le laisser tout seul ne va pas lui donner envie de faire ses besoins. Pire il va stresser et se retenir. Résultat dès qu'il rentre chez vous il fait besoins !
  • Félicité le chiot lorsqu'il fait dehors. Dès qu'il fait pipi, dites lui que c'est bien, encouragez le.
  • Restez encore un moment dehors. Faire ses besoins ne doit pas être synonyme de fin de promenade !
  • Diversifiez les endroits de promenade
  • Sortir votre chiot dès que vous vous levez le matin, immédiatement après son repas, après un petit dodo et après une partie de jeu.
  • Sortez votre chiot de façon régulière
  • Ne JAMAIS punir votre chiot lorsqu'il fait ses besoins dans la maison. Si il y a un petit pipi sur le tapis, restez calme, mettez le dans la cuisine et nettoyer sans que votre chiot vous voit. Une fois nettoyer appelez votre chien et aller faire une promenade.
  • Et NON, mille fois NON, ne mettez pas le nez de votre chien dans ses excréments, il ne comprend pas ce geste parce que faire ses besoins est naturel.

 

Infos : Ne nettoyez pas avec de l'eau de javel, les chiens aiment cette odeur, cela donne envie de faire à nouveau à cet endroit. Utilisez plutôt du vinaigre blanc.

Les petites races seront propres en général plus tot que les grandes races car leur croissance est plus rapide.

 

Si votre chien n'est toujours pas propre, il existe différentes causes

  • Le stress : le chien peut faire ses besoins lors de situations stressantes, cela arrive aussi lorsqu'il ne supporte pas la solitude, surtout en l'absence de son être d'attachement.
  • Son affirmation : certaines éliminations ont pour but de marquer son lieu de vie et affirmer sa position de leader. Elles sont caractérisées par des selles moulées et des pipis au milieu des pièces fortement fréquentées, sur des murs, des portes, des meubles, de manière à les rendre bien visibles.
  • Une pathologie : il existe aussi des pathologies qui affectent le système urinaire. Il faut donc toujours s'assurer de la santé de son chien auprès de son vétérinaire

 

Comment faire pour que mon chiot arrête de mordiller ?

 

Les chiots ont tendance à prendre en gueule tout ce qu’ils rencontrent pour découvrir leur environnement et « gouter » les nouveaux objets. Leurs petites dents très pointues font mal et parfois sont blessantes. Le besoin de mordiller des objets est aussi lié à la douleur de la poussée dentaire, pour les soulager vous pouvez donner des jouets spécifiques qu’il pourra mâchouiller à sa guise sans risque de se blesser.
 
Mon chiot me fait mal lorsque je joue avec lui !
Lorsque votre chiot fait ses dents sur vous, faites un « NON » catégorique.
  • Donnez lui un jouet à mâchouiller. Vous devez lui apprendre à ne pas mordre vos mains, mais qu'il peut sur les objets que vous lui donnez.
  • Faites un petit "Aïe". Faites croire à votre chiot qu'il vous fait mal à chaque fois qu'il vous mordille. Entre eux, les petits chiots ne s'arrêtent de mordiller les autres qu'à partir du moment où l'un deux émet un petit cri de douleur.
  • Lorsqu'il vous mord arrêtez immédiatement de jouer, il apprendra ainsi que s'il mord, il n'aura plus personne avec qui jouer.
  • Assurez-vous que votre chiot ait suffisamment d'activités physiques et de jeux tous les jours. Un chien qui s’ennuie peut être amené à attirer votre attention en mordillant ou en tirant sur les vêtements, comme ça vous vous occuperez enfin de lui !
  • Promenez votre chiot au moins 4 fois par jour.
  • Ne jamais le menacer ni le gronder, cela déclencherait de la peur.
 
Si il devient vraiment pénible et qu’il ne s’arrête pas, alors emmenez le tranquillement dans une pièce, tout seul, 2 à 3 minutes maxi, ensuite ouvrez lui la porte sans rien dire. Votre chiot se sera calmé tout seul.
 
Infos : les dents définitives apparaissent progressivement à partir de l'âge de 4 mois. La dentition définitive comprend 42 dents vers l'âge de 7 mois.
 

 

Mon chien est-il heureux ?

 
Pour que votre chien soit heureux, vous devez respecter sa nature de chien.
  • Sortez régulièrement votre chien et faites lui faire des activités physiques et mentales suffisantes pour qu'il dépense toute son énergie. Rappelons que le chien est un prédateur et il a besoin de courir. Alors un chien tenu en laisse tout le temps ne pourra pas se dépenser suffisamment. Tous les chiens ont besoin d‘activités, mais en fonction de leurs âges, vous devrez adapter la durée et la difficulté des exercices.
  • Laissez votre chien rencontrer d'autres chiens. Le chien est un animal social qui a besoin de rencontrer et de communiquer avec ses congénères.
  • Entretenez régulièrement le pelage votre chien. Le pelage du chien le protège des intempéries extérieures (la pluie, le vent, le froid et aussi de la chaleur) si vous le laver trop souvent cette protection est abimée et votre chien sera plus fragile. Alors si votre chien a les pattes sales, essuyez-le énergiquement cela suffit amplement. A l'inverse, vous devez brosser régulièrement votre chien pour entretenir son pelage, cela vous permettra de vérifié la santé de sa peau, des petites plaies, des tiques, des puces ... Autant de problèmes qui doivent être traités rapidement.
  • Donnez à votre chien un endroit de repos calme. Votre chien doit disposer d'un endroit où il peut se reposer en toute tranquillité. Cet endroit doit être propre, doux et confortable, c'est un refuge où votre chien pourra aller à sa convenance, en aucun cas il n'y sera dérangé.
  • Donnez lui une alimentation adaptée. La nourriture de votre chien doit être de qualité et la ration de sa gamelle doit être adaptée au poids et à l’âge de votre chien, renseignez-vous pour connaître les bonnes doses. Un chien obèse ou sous-alimenté développera des maladies qui peuvent être évitées en ajustant la dose de nourriture.
 
Pourquoi vous ne vous occupez pas suffisamment de votre chien ?
 
Simplement parce que vous n’avez pas le temps, que vous êtes fatigué, débordé, que c’est compliqué, etc .... Que de mauvaises raisons ! Alors, même si il pleut et qu'il fait froid, allez vous promener avec votre chien. Si vous rentrez du travail et que vous êtes fatigué, éteignez la télévision et sortez avec votre chien. Il vous a attendu toute la journée, vous pouvez lui consacrer un peu de votre temps.
De plus se promener avec son chien permet de faire un peu d’exercice et cela est excellent pour votre santé, alors profitez-en !
 
Est ce que mon chien m'aime ?
 
Votre chien a des besoins qui lui sont propres, il vous le fait comprendre mais l'entendez-vous ? Pourtant vous l'aimez mais cela est-il suffisant ?
 
J'entends souvent : " Si je me fâche il ne m'aimera plus ", ou alors, " Il ne revient pas c'est parce qu'il ne m'aime pas ! ".
Savoir si votre chien vous aime est une pensée purement humaine !
 
En effet, si vous jouez avec votre chien, il jouera. Si vous faites un câlin il appréciera ce moment. Votre chien ne cherche rien de plus, il veut être avec vous et partager de bons moments. Il sait l'heure à laquelle il a sa gamelle, il sait qui lui donne de l'affection, qui aime jouer avec sa balle et quand on le promène. Il vit l’instant présent tout simplement.
 
Votre chien fait partie d'un groupe qui est votre famille et ce groupe forme un tout. Il sait que les personnes sur lesquelles il peut compter, c'est VOUS :-)
C’est tout ça l’essentiel pour votre chien.
 
Aimer son chien c'est l'écouter et respecter sa nature profonde de chien.
 
Alors maintenant, posez vous la question : “ Est ce que je m’occupe suffisamment de mon chien ”. Si après avoir lu cet article, vous répondez oui, alors votre chien est heureux et il a de la chance de vous avoir comme maîtres :-)

 

 

Pourquoi faut-il promener son chien ?

 

Votre chien passe son temps à vous observer, dès que vous mettez votre manteau et vos chaussures, ses oreilles se dressent, lorsque vous prenez sa laisse, il saute dans tous les sens tellement il est excité de pouvoir aller se promener !
 
La fréquence des sorties
Le chien, tout comme nous les humains, est un animal social. Cela implique qu’il a besoin de contacts quotidiens pour s’épanouir pleinement. En dehors du lieu de vie, tout est constamment en mouvement, tout se renouvelle, chaque jour amène son lot de découverte. C’est pourquoi des sorties quotidiennes sont indispensables pour un chien, qu’il vive en maison ou en appartement.
Lors des promenades, tous les sens du chien sont en éveil : il voit des formes et des couleurs diverses, touche différentes textures de sol, entend de multiples sons, découvre de nouveaux goûts, mais surtout, il sent de très nombreuses odeurs. Il est donc important de diversifier au maximum les lieux de balade afin d’offrir un large panel de nouveautés à votre compagnon : ville, campagne, forêt, rivière, mer, montagne ... tout est propice à découverte. Rares sont les chiens qui rechignent une balade, même ceux qui disposent d’un jardin.
 
Les avantages
Un chien sorti régulièrement se dépensera, tant physiquement (en trottant, en courant, en jouant avec ses congénères) que psychiquement (aux travers des odeurs, le flair étant le sens le plus important chez le chien). De ce fait, il aura en toute logique moins de «chances » de développer des troubles du comportement. Il est préférable de promener son chien assez longuement avant de s’absenter pour plusieurs heures, afin que celui-ci soit pleinement satisfait et de ce fait moins enclin à avoir des comportements gênants (destructions, vocalises …).
Un chien sorti rarement est peu confronté à la nouveauté et pourra réagir de façon très imprévisible à tout changement de son quotidien. Toute nouvelle situation deviendra alors une source de stress chez un chien dont le quotidien se cantonne à sa maison et à son jardin. Lors des balades il rencontre des humains de différents âges, tailles, corpulence, couleur de peau, il fait connaissance avec des congénères de race et de sexe différents, il est confronté à des odeurs et sons divers, naturels ou non. Toutes ces nouvelles situations permettent au chien d'augmenter son seuil de tolérance et de s'adapter plus facilement et plus rapidement, évitant ainsi des incidents dus à une trop forte réactivité.
 
Un chien sorti régulièrement est un chien équilibré, épanoui et à l'écoute de ses maîtres.
 
Diversifier les lieux des promenades
Le but est de créer une rupture dans le quotidien, les changements de lieux stimuleront votre chien, de plus, une balade agréable favorise la déambulation et la recherche de nouvelles odeurs, cela devient alors un moment privilégié, une pause dans un quotidien parfois morose. Votre chien sera heureux, épanoui et rentra à la maison détendu !
 
Les balades éducatives
Les sorties sont également un atout considérable pour renforcer la relation entre un chien et son maître, cela permet de travailler certains éducatifs comme assis, stop, marche au pied, le rappel, mais aussi les autocontrôles grâce aux jeux (jeux de balle, de recherche, de cache-cache …).
Rythmez vos balades avec des moments de liberté, de jeux, faites des rappels puis relâchez votre chien, ainsi le mettre en laisse ne sera pas synonyme de fin de balade. Les promenades sont bénéfiques pour tisser un puissant lien de connivence et de complicité, cela va bien au-delà de la simple obéissance !
 
Les rencontres entre chiens
Lorsque deux chiens se rencontrent, laissez un maximum de liberté, laissez les se renifler et faire connaissance, bien souvent la rencontre se transforme en jeux et en folles poursuites. Très rares sont les chiens libres qui s’agressent violemment.
Si le chien d’en face ne vous inspire pas confiance, écartez-vous légèrement et détournez l’attention de votre chien, parlez lui gentiment, demandez à votre chien de s’asseoir en face de vous, récompensez-le avec une friandise. Attention, tirer sur la laisse ou le prendre dans les bras renforce chez le chien la certitude qu’il faut redouter le contact et qu’il y a un danger !
Si un chien vous suit, il faut mieux détacher votre chien et continuez votre marche sans ralentir ni accélérer et tout se passera bien. Bien entendu si vous êtes près d’une route fréquentée, cela n’est pas possible, dans ce cas, continuez votre promenade, ne raccourcissez pas la laisse et laissez la souple.
 
Rappelez-vous : une laisse tendue et le chien devient agressif !

 

 

Le repas du chien

 

Le moment du repas a beaucoup d'importance aux yeux du chien, comme à ceux des humains, mais pour d'autres raisons. Nous voyons dans le repas un moment de partage, les chiens y vivent un moment de protocole et de respect des priorités.

Logiquement nous mangeons en premier. Bien sûr, ce n'est pas une erreur de laisser manger son chien avant mais c'est perdre l'occasion de donner un sens à cette situation, un sens que le chien connaît et auquel il est attentif. Cependant le message n'est valable que si le chien ne partage pas d'abord le repas de ses maîtres !

 

Le protocole de la gamelle

  • Préparer sa gamelle en même temps que vous préparez le repas de votre famille
  • Mettre sa gamelle en hauteur et faites attendre votre chien. Si il mange des croquettes vous pouvez y mettre de l'eau chaude et laisser gonfler.
  • Donner sa gamelle lorsque vous avez fini votre repas, dans une pièce calme, où il ne sera pas dérangé. Faites le s'assoir et attendre, cela permet de travailler un peu votre autorité.
  • Retirer sa gamelle une fois son repas terminé. Retirer après 10 minutes qu'elle soit terminée ou non, ne jamais lui laisser en libre-service.

 

Au début votre chien peut rechigner à adopter ses nouvelles règles en boudant son repas, parfois quelques jours. Mais rassurez-vous aucun chien ne défend ses droits au point de se laisser mourir de faim !

 

Important :

  • Donner 2 repas par jour (diviser sa ration journalière en 2 et donner un repas le matin et l'autre le soir)
  • Eviter les situations stressantes après un repas (exemple : ne donnez pas la gamelle juste avant une visite chez le vétérinaire ou avant un long trajet en voiture)
  • Pas d'effort violent dans les deux heures avant et après un repas
  • Si un effort est prévu (entraînement ou compétition), donner une petite gamelle deux heures avant, plus rien avant la fin de la journée.
  • Si besoin d'énergie, préférer les barres énergétiques prévues pour les chiens (petit volume et grande capacité nutritive)

Toutes ces mesures permettent d'éviter les torsions d'estomac

 

Ne déranger jamais un chien qui mange, laissez le tranquille. C'est inutile de vouloir retirer sa gamelle lorsqu'il mange cela ne veut rien dire pour lui, vous n'y gagnerez pas en autorité. Si vous voulez, vous pouvez lui rajouter des petites poignées de croquettes lorsqu'il mange, cela lui indiquera qu'il n'a rien à craindre de votre main.

 

Comme faire pour que son chien ne réclame plus à table ?

 

Si votre chien réclame à table, c'est que vous avez craqué à un moment ou à un autre. Ben oui, il a des yeux tellement attendrissants !!!

Alors pour arrêter que votre chien ne réclame à table il faut ne plus donner du tout. Mais il faut supporter que votre chien aboie, gratte ou gémisse. Plus vous lui avez donné longtemps plus cela sera difficile à supprimer. MAIS tenez bon, ne donnez plus JAMAIS, ne le regardez pas, ne le caressez pas, ne lui parlez pas. Très vite votre chien comprendra qu'il n'y a plus d'intérêts à réclamer. Il s’arrêtera et il ira gentiment se coucher dans son panier.

 

 

Comment faire pour que mon chien arrête de nous sauter dessus pour dire bonjour ?

 

Votre chien saute sur vos invités, il saute sur vous lorsque vous rentrez à la maison, bref il vous montre avec enthousiasme ces marques d’affection.

Comme c’est touchant de voir la façon dont votre chiot vous accueille, il se tortille dans tous les sens, il saute, cela ne vous dérange pas, il est si petit et mignon, il vous monte avec entrain qu’il vous aime et que vous lui avez manqué.

 

Prenons du recul et étudions la manière dont les chiens instaurent ce rituel d’accueil.

 

Au départ, le chiot saute pour atteindre votre visage et vos mains, vous êtes content de voir ces démonstrations de joie. Vous renforcez régulièrement ce comportement en manifestant votre plaisir, en parlant à votre chiot et en le caressant. C’est logique qu’il recommence ! Ensuite le chien grandit, il est plus lourd, plus brusque, il a les pattes sales et salit votre beau pantalon de costume, alors vous n’appréciez plus du tout le comportement de votre chien, vous criez, bougez, agitez vos mains, repoussez votre chien, c’est parfait, vous vous comportez exactement comme si vous jouez avec lui ! Votre chien est alors tellement content qu’il en rajoute.

 

Si votre chien n’arrête pas de vous sauter dessus c’est qu’il n’a pas bien compris que vous n’aimez pas ça. Vous devez changer votre attitude.

 

Le chien qui saute sur les personnes le fait dans un but bien précis, il demande un contact, dans tout les cas, même s’il reçoit une rebuffade, il sera récompensé de son attitude en obtenant votre attention.

 

Alors comment faire ?

 

Il veut du contact, ne lui en donnez pas, regardez au dessus de lui, ne lui parlez pas et n’agitez pas vos mains (si possible les mettre dans vos poches). Tournez vous lentement pour ne plus lui faire face et attendez qu’il se calme.

Mais ce n’est pas tout, votre chien est en demande de contact, si vous vous contentez de refuser le contact, il va insister ! 

Vous allez donc lui proposer de prendre contact.

 

POUR UN CHIOT (entre 2 et 4 mois) :
Orientez vous de coté et baissez vous légèrement, placez vos mains en avant les paumes tournées vers le ciel et appelez votre chien doucement. Cette posture est une invitation quasi irrésistible, qui attirera votre chien vers vos mains et vous permettra d’établir un contact plus calme, sans invitation au jeu. De plus, cette position exclut que le chien saute.

 

POUR UN CHIEN PLUS GRAND :

Il veut du contact mais vous allez lui en donner uniquement lorsqu’il sera calme, c’est à dire avec les 4 pattes sur le sol. Si il saute, ne lui parlez pas,  regardez au dessus de lui et n’agitez pas vos mains (si possible les mettre dans vos poches). Tournez vous lentement pour ne plus lui faire face et attendez qu’il se calme. Mais ce n’est pas tout, votre chien est en demande de contact, si vous vous contentez de refuser le contact, il va insister !

Donc demandez lui un simple assis, il connaît très bien cette demande, lorsqu’il sera assis vous le récompensez en lui disant « ouiii c’est bien »  et une petite friandise pour l’inciter à reproduire ce comportement. A chaque fois vous faites cette demande. Si il n’écoute pas vous pouvez lancer une poignée de friandise au sol, le chien va rechercher pour les manger, puis arriver vers vous, vous recommencez la demande du assis et vous récompensez.

 

Cette technique demande du temps, votre chien va l'apprendre progressivement. Vous pouvez anticiper ses demandes et agir avant même qu'il vous saute dessus. Petit à petit votre chien changera son comportement en passant d'une technique qui ne fonctionne plus à une prise de contact qui lui donnera un vrai plaisir. Par la suite vous pouvez même lui demander de s'assoir avant de le caresser, ce qui renforcera le caractère éducatif. Invitez vos visiteurs à appeler votre chien de cette manière.

 

 

Pourquoi apprendre le "NON" à son chien

 

Nous l’avons vu, en éducation positive, on éduque le chien en récompensant le comportement correct et en ignorant le mauvais comportement.
Cependant, il est parfois nécessaire de faire comprendre à votre chien que son comportement n’est pas celui attendu. Au lieu de crier « NON » à tout bout de champs, des résultats peuvent être plus rapides si on lui enseigne la signification du « NON ».
 
Ne laissez pas votre chien dans le doute
En apprenant le « NON », votre chien comprend qu’il fait erreur, mais vous ne devez pas en rester là, vous devez lui montrer le comportement que vous attendez de lui pour qu’il sache ce qu’il doit faire.
Dans l’esprit de votre chien un NON peut signifier : Dois-je continuer ce que je fais ? Dois-je faire autre chose ? Est-ce que je peux bouger ?
C’est à vous de le guider.
 
Comment faire ?
Prenons l’exemple de l’ordre « Assis ». Vous dites « Assis », votre chien ne veut pas s’asseoir, vous pouvez lui dire : Assis …. Non …. Assis ….. finalement votre chien s’assoit, alors vous pouvez lui dire « Ouiiiii » et vous récompensez avec une friandise.
Faites attention au ton que vous employez, votre voix doit être ferme mais pas agressive, votre posture ne doit pas être menaçante mais plutôt bienveillante. Le « NON » ne doit pas être une punition pour votre chien mais plutôt un signal vers le bon comportement.
 
Obtenir le bon comportement
Qui n’a jamais hurlé, par mesure d’urgence, un « NOOOON », pour stopper un comportement de son chien, ce cri d’angoisse face à une situation d’urgence, nous sommes en colère, bien souvent contre nous même, car la situation nous a échappée. Le chien perçoit notre colère mais il ne sait pas exactement pourquoi, il n’apprend pas si vous n’allez pas plus loin dans l’apprentissage.
 
Voici un exemple pour mieux comprendre : Votre chien se dirige vers la cuisine, un beau rôti attend sur le plan de travail d’être enfourné dans le four, le chien se dresse et pose ses pattes au niveau du rôti, le museau prêt à saisir le délicieux repas. Vous réagissez et dites un « NON » d’un ton sec et sonore. Le chien sursaute et arrête son mouvement, il se retourne vers vous interrogatif, dites lui « VIENS » et vous pouvez ainsi le récompenser, non pas pour son mauvais comportement (celui de prendre le rôti) mais pour son bon comportement (celui d’être revenu près de vous). Bon, votre chien a compris mais il va surement essayer de voler ce satané rôti en s’approchant doucement vers la cuisine, en jetant des coups d’œil vers vous et en guettant votre réaction, en faite il s’agit là d’une vérification, vous devrez alors lui fournir exactement la même réponse. Surtout ne cédez pas à l’énervement en rajoutant « Mais bon sang tu te moques de moi » ou « Je te l’ai déjà dit, non ? » Cela ne ferait que perturber votre message et ferait échouer l‘enseignement.
 
Enseigner c’est répété à l’identique.
 
En tant qu’éducateur, je préfère amener le chien vers le chemin du succès et de la réussite plutôt que de sanctionner les erreurs.
 

 

La communication canine, les signaux d'apaisement

 
Les chiens ont un langage pour communiquer les uns avec les autres. Ce langage canin est constitué en général d’une grande variété de signaux utilisant leur corps, la tête, les oreilles, la queue, le regard, les sons, les mouvements, les postures et les expressions. Ces comportements permettent au chien d’exprimer un stress ou de se présenter comme non menaçant face à un autre chien ou face à un être humain.
 
Ces signaux font partie du langage canin. Voici quelques exemples pour mieux les comprendre :

 

Se gratter

Le chien se gratte le cou avec sa patte, ce comportement est très souvent utilisé par les chiens dans une situation qui les met mal à l’aise.

 

Se secouer

Le chien se secoue pour évacuer l’eau qui se trouve sur son pelage, mais il le fait aussi pour signifier la fin d’un événement stressant, par exemple lorsque deux chiens se courent après et se chamaillent ou bien à la fin  d’une « prise de bec » ils vont se secouer comme pour dire : « Bon OK c’est fini, passons à autre chose ! ».

 

Détourner la tête, détourner le regard

Tourner la tête légèrement sur le côté est très fréquent chez le chien. Le chien détourne le regard devant un autre chien ou un humain qui le fixe peut-être avec un peu trop d’insistance. De cette manière il signale qu’il ne veut pas de confrontation.

Le chien tournera légèrement la tête aussi lorsque quelqu’un s’approche de lui ou quand vous semblez fâché, agressif ou menaçant. Si vous lui mettez la « pression » en vous penchant au dessus de lui ou si vous rendez vos sessions d’éducation trop longue ou trop difficile, votre chien pourra faire un mouvement avec les yeux ou tourner la tête ou encore reste avec la tête tournée de côté.

 

S'assoir

Le chien qui vous tourne le dos en s’asseyant ou qui s’assit simplement à l’approche d’un congénère envoie un signal d’apaisement. Votre chien peut utiliser ce signal quand un autre chien l’insécurise ou quand vous vous mettez à crier pour le faire venir.

 

Se lécher le nez

Le chien aura ce comportement pour signifier un inconfort. Il est très important de s’en souvenir, c’est un signe que les chiens utilisent beaucoup mais qui passe souvent inaperçu.

 

Le baillement

Un signe très facile à identifier. Pour nous bailler signifie la fatigue mais pour le chien c’est un peu différent. Il peut bailler lorsqu’il est fatigué mais il baillera surtout quand il veut se calmer dans une situation stressante. Un chien peut aussi bailler pour calmer un autre chien.

 

Marcher lentement

C’est un signal typique d’apaisement de vis-à-vis. Le chien est mal à l’aise et cherche à vous calmer. Le chien le fait souvent en détournant le regard avec un air mal à l’aise, plus vous vous énerver et plus votre chien va ralentir. Il est important de porter une attention particulière à cette attitude lors des cours d’éducation… Il se peut que votre attitude soit trop agressive ou que votre chien soit fatigué.

 

Ramper le sol

Ce sont des signaux d’apaisement bien perceptibles et clairs lors de situations tendues. Vous pouvez le voir lorsqu’un chien se souche à l’approche d’un congénère, alors que ce dernier se trouve encore à 10 mètres. Il montre ainsi qu’il est inquiet et qu’il n’a absolument aucune mauvaise intention. Ce signal évite ou interrompt clairement l’agression, le stress ou la peur.

Soyez attentif à ce comportement lorsque vous vous fâcher un peu trop fort contre lui, si votre chien vous envoie ce signal cela signifie qu’il a compris, inutile alors d’insister, le message est passé, alors arrêtez vous tout de suite

 

Se mettre sur le dos

Là encore il s’agit d’un signe d’apaisement fort et clair. Le chien se roule sur le dos en exposant son ventre il s’agit d’une attitude de soumission absolue. Le soumis indique ainsi à son vis-à-vis qu’il reconnaît son infériorité et préfère s’abaisser devant l’individu plutôt que de risquer de l’affronter.

Là encore, si vous vous fâchez un peu trop fort et que votre chien se met sur le dos, arrêtez vous immédiatement, votre chien vous indique qu'il a compris, si vous ne respectez pas ce code canin, votre chien pourra choisir l'attaque pour vous obliger de vous arrêter.

 

Se retourner complètement

Le chien tourne le dos à un autre chien ou la personne qui le menace pour lui montrer qu’il n’a aucune intention agressive, et il fait de même si le comportement de son vis-à-vis le dérange ou l’inquiète. Selon la situation il peut également le faire pour montrer son manque d’intérêt, voire son dédain face à quelqu’un.

 

S'étirer (appel au jeu)

Pour détendre l’atmosphère, un chien au tempérament joueur va s’étirer comme s’il voulait jouer avec l’autre. Bien souvent il ne veut pas jouer mais il veut montrer qu’il est prêt à jouer et non à chercher la bataille.

 

Arriver en ligne courbe

Au lieu que le chien aille en ligne droite vers un nouveau chien il va y aller en prenant un chemin plus long, en y allant indirectement, un peu comme si il voulait arriver de côté plutôt qu’en face, de manière à pouvoir le renifler. Ce comportement fait partie des bonnes manières canines de rencontre. Certains chiens n’utilisent pas ce comportement et chargent directement vers l’autre, ce qui n’est pas très « poli » et cela stresse l’autre chien.

 

Renifler le sol

C'est un peu comme si le chien essaie de détourner l'attention ou plutôt de faire quelque chose pour éviter d'affronter une situation stressante. Le chien donne un peu l'impression de sentir le sol pour ne pas avoir à s'occuper de la "chose" qui l'inquiète.

 

 

Punitions et menaces, des situations stressantes

 

Lorsqu’un chien est confronté à des situations stressantes et menaçantes, il lui est plus difficile de se concentrer, il apprend moins rapidement car ces situations activent des mécanismes de défense amenant le chien à réagir comme si sa vie était menacée ; il peut alors devenir agressif pour se protéger.
 
Un chien confiant et motivé est capable de résoudre des problèmes, reste à l’écoute, il sait augmenter sa vigilance, il est participatif.
 
C’est lorsque l’épreuve dépasse ses capacités d’adaptation que le stress devient incommodant voir dangereux.
 
Pour que le chien ne soit pas stresser, évitez de l’exposer à des situations anxiogènes, votre chien doit toujours avoir la possibilité de fuir lorsque la situation est incommodante. Vos demandes aussi doivent être claires et comprises de votre chien pour qu’il soit capable de les exécuter.
 
Crier n'est en général pas profitable. Si votre chien obéit mieux lorsque l'on hausse le ton, c'est qu'on lui en a donné l'habitude. Rien ne vous empêche de lui faire prendre l'habitude inverse. Pour donner un ordre mieux vaut le dire doucement cela augmentera son attention, ne forcez pas votre voix, votre chien sera plus attentif. Ne faites pas non plus de longues phrases.
 
Évitez de demander à votre chien de ne pas faire quelque chose, c’est difficile à comprendre pour lui. Mieux vaut lui demander de réaliser une action claire et précise du type "Assis" plutôt que dire "Non ne fait pas ça", un ordre simple est facile à apprendre, à comprendre et à récompenser.

 

Pour avoir un chien obéissant et équilibré il faut impérativement éviter :

  • l'intimidation (cris et postures menaçantes)
  • les contraintes (forcer le chien à adopter une posture)
  • les châtiments corporels (coups, claques, saccades sur la laisse, collier étrangleur, collier à pointe, collier électrique).

 

Un chien équilibré doit avoir confiance en son maître en toute circonstance.

 

 

Livres, trucs et astuces :

 

Les signaux d'apaisement de Turid Rugaas

Pour tous ceux qui veulent comprendre leur chien et leur language

 

Le harnais Easy Walk

Si votre chien tire sur la laisse, cet outil est idéal pour lui apprendre la marche en laisse SANS violence NI souffrance !

 

Pour en finir avec les poils sur les tapis, le canapé et autres

Passer un simple gant en plastique (celui pour faire la vaiselle). Inutile de frotter, vous pensez simplement la main et hop plus de poils, magique !

 

Contactez-moi au :

LAURENCE ROUX

23 RUE DU LAVOIR
78650
BEYNES

 

 

Téléphone : 06 64 61 77 12 06 64 61 77 12

 

ou utilisez le formulaire de contact